Et pendant ce temps là… #2

Cette brève s’adresse à tous. Ceux qui sont sur le terrain à assurer la continuité des services indispensables, des missions de sécurité, d’accueil téléphonique ou en ligne, de salubrité ou d’aide aux personnes ; ceux qui ont la possibilité de gérer leur dossier chez eux en télétravail ; ceux qui font l’école, ceux qui sont seuls chez eux… Chacun fait ce qu’il peut avec les moyens qui lui sont donnés. Cette brève est là pour nous permettre de rester en contact, informé de l’actualité de chacun, le temps du confinement. D’ici là, restez chez vous autant qu’il est possible.

Sur le terrain avec… 

Gwendoline Berti, policière municipale. Elle et ses collègues veillent à ce que chacun respecte les mesures de confinement.

« Globalement, les citoyens respectent les motifs de sortie mais ils ne prennent pas forcément conscience de l’intérêt du confinement. Il faut vraiment faire l’effort de rester confiné(e) chez soi. Cela nécessite beaucoup de dialogue et de pédagogie auprès des personnes qui sortent « prendre l’air ». Certaines ne sont pas assez informées. Même si les motifs de sortie restent vastes pour l’instant, j’espère que les mentalités changeront. Nous fonctionnons avec un effectif réduit, par roulement et toujours en binôme. Nous appliquons les gestes barrières auprès de la population. On évite de prendre les attestations dans nos mains. Nous avons également des masques et des gants à disposition. C’est important que les agents montrent l’exemple en respectant les « barrières » ».

En télétravail avec…
Manon Kempinaire, archiviste municipale. Elle a intégré la collectivité début mars. Malgré l’annonce du confinement peu de temps après sa prise de fonction, elle s’adapte parfaitement à la situation.

« Oui ! J’ai dû revoir l’ordre des priorités n’ayant plus accès aux réserves jusqu’à nouvel ordre. Je me concentre sur le volet patrimoine qui nécessite de nombreuses lectures et recherches afin d’assimiler l’histoire locale et régionale. Je mène une réflexion sur ses modes de valorisation. De nombreux habitants semblent réellement enthousiastes par rapport à l’histoire de la station qui touche à de nombreuses thématiques : histoire de la Savoie, histoire paysanne, histoire urbaine, essor des loisirs et des lieux de villégiature… Je me réjouis de travailler à sa valorisation, dans une volonté de mémoire mais aussi d’histoire culturelle. Je travaille aussi sur les outils archivistiques à mettre en place afin d’optimiser la base de données et rendre les recherches plus efficaces.Par exemple, nous souhaitons implémenter un nouveau logiciel qui optimise la gestion et les descriptions d’archives. Le travail d’un archiviste, c’est avant tout de simplifier celui des autres et se rendre progressivement dispensable en collaborant à la structuration des informations ».
L’info + Bonne nouvelle ! Les paies du mois de mars sont arrivées sur nos comptes. Merci au service Ressources humaines d’avoir pris les devants afin d’éviter tout retard au regard de la situation exceptionnelle que nous vivons.

Retours aux actus