Et pendant ce temps là… #13

Cette brève s’adresse à tous. Ceux qui sont sur le terrain à assurer la continuité des services indispensables, des missions de sécurité, d’accueil téléphonique ou en ligne, de salubrité ou d’aide aux personnes ; ceux qui ont la possibilité de gérer leur dossier chez eux en télétravail ; ceux qui font l’école, ceux qui sont seuls chez eux… Chacun fait ce qu’il peut avec les moyens qui lui sont donnés. Cette brève est là pour nous permettre de rester en contact, informé de l’actualité de chacun, le temps du confinement. D’ici là, restez chez vous autant qu’il est possible.
Sur le terrain avec…
Jean-Paul Orange, Directeur Général Adjoint (DGA) des Services. Confronté aux conséquences en cascade de l’épidémie, il gère cette situation de crise aux côtés d’Emmanuel Cordival (Directeur Général des Services) avec en tête, l’après confinement.« Le Directeur Général et moi-même avons dû faire face à cette situation hors du commun. Je profite de cette « brève  » pour remercier tous les agents qui, de près ou de loin, nous ont soutenus dans ce travail. Avant d’engager des réflexions sur le long terme, qui viendront en temps utiles, je crois qu’il faut déjà avancer pas à pas. Soyons concrets, en tant que DGA à Val d’Isère, l’urgence est au pragmatisme, au temps court, à la souplesse et à la bienveillance. Il est certain que l’organisation et la gestion de notre collectivité vont évoluer. Évitons les gesticulations, les effets « mouche du coche ». Ne soyons pas trop pressés. Observons, réfléchissons, et « hâtons-nous lentement ». Nous devons discerner le nécessaire du superflu. À ce propos, je vous renvoie « Vers la sobriété heureuse » de Pierre Rabhi. Quant aux pistes de réflexions, elles ne pourront être que l’émanation de ces postures et le fruit de tous, donc d’un travail collectif.
Nous avons été très actifs pendant le confinement, nous trouverons ensemble la bonne énergie pour la suite, c’est-à-dire maintenant. Le service public doit être au rendez-vous de la reprise d’activité. Il faut convoquer les présences. Chacun, à son niveau, doit s’emparer de ce nouvel environnement de travail. Les chefs de services connaissent le cadre et les fondations. À eux, désormais de construire avec discernement, d’adapter à leurs particularismes. De redonner l’envie à l’équipe de s’engager pour le service au public et les administrés. Nous mettons en œuvre des procédés pour protéger les agents. Le service « Com’ » prépare des fiches pratiques, nous distribuons des kits de protection, nous changeons nos plannings d’entretien des locaux… Mais ce n’est pas suffisant. Protéger c’est aussi communiquer, expliquer, redonner confiance.
Le virus chamboule aussi la démocratie… Le gouvernement doit remettre au Parlement « au plus tard le 23 mai » un rapport, et par la suite, prendre un décret déterminant la date d’entrée en fonction, des conseillers municipaux élus le 15 mars. Le premier conseil municipal devra avoir lieu « au plus tôt cinq jours et au plus tard dix jours après cette entrée en fonction ». Ce qui, nous amène au mieux à début juin. »
L’info + : la médiathèque reprend du « drive » service !

La médiathèque adopte un nouveau fonctionnement, à partir du lundi 11 mai, et met en place, un système de DRIVE. Au préalable, les personnes intéressées sélectionnent les livres, revues, CD, DVD (genre, auteur, thèmes…) sur le catalogue. L’équipe de la médiathèque prend soit par téléphone, soit par mail les commandes. Le retrait des documents s’effectue sur rendez-vous, à l’extérieur de la Maison de Val. Les documents mis à disposition sont « mis en quarantaine » après chaque utilisation.

 

Sur les réseaux…
Quel film se cache derrière cette musique ?
Évadons-nous avec #fenêtresur 
Un cahier d’activités pour les enfants

Retours aux actus